SOLAIRE / GRANULE DE BOIS / Installation en Provence (13160) / PACA: [Rhone- Alpilles- Durance]

Installateur Eco Energies (solaire thermique et photovoltaïque, poêles et chaudières à granules de bois), en région PACA, à la pointe Nord des Bouches du Rhone (Sud Avignon)

 ALPILLES SOLAIRES

panoramique_les_baux-9595133 Nouveau fabricant de panneaux solaires thermiques plans: HELIOFRANCE
Vous êtes intéressés par un l’installation poêle à granulés de bois?
19 points à lire avant de faire votre choix. Téléchargez le texte en format ACROBAT en cliquant sur le lien ci dessus.
Coup de colère
Livraison et entretien des poêles et chaudière sur demande.
info@alpilles-solaires.fr Avec un prix à 300€/Tonne, le kWh vous coûte 0,06€.

A rapprocher du prix des énergies “conventionnelles”.

bannie8re_comparateur_de_prix_granule9s-5370573 

Comment choisir son granulé de bois et chez qui?

La valeur massique d’un STERE (m3) de bois en fonction de l’essence avec une hygrométrie d’environ 20 à 25% : Feuillus : Bouleau : 320kg/stère à 380kg/stère (moyenne 350kg/stère) Hêtre – Frêne : 360kg/stère à 420kg/stère (moyenne : 390kg/stère) Chêne : 380kg/stère à 450kg/stère (moyenne 415kg/stère) Charme : 420kg/stère à 480kg/stère (moyenne 450kg/stère) Ainsi, le feuillu, en général moyenné , donne 400kg/stère. Résineux : Sapin – Epicéa : 260kg/stère à 320kg/stère (moyenne : 290kg/stère) Pin : 300kg/stère à 360kg/stère (moyenne : 330kg/stère) Ainsi, le résineux, en général moyenné , donne 310kg/stère.   Le bois est une fibre anhydre (éponge) dont la teneur en eau sur brut est de l’ordre de 50 à 60%.   Le PCI, c’est l’énergie récupérée par la combustion. Le PCS, c’est l’énergie contenue dans le bois (PCI+Energie perdue par évaporation). Le pouvoir calorifique inférieur (PCI) c’est donc la quantité d’énergie récupérée moins celle consommée pour l’évaporation de l’eau contenue dans le bois à l’origine.   Le PCI se calcule donc en fonction d’un PCI0 en état anhydre (sans eau) suivant la formule : PCI=(PCI0x(100-Hpb)/100)-(0,006xHpb) Avec : PCI0 : Pouvoir calorifique à l’état anhydre Hpb : Hygrométrie mesurée du bois   Le granulé de bois se caractérise par un taux de compression élevé accompagné d’un taux d’humidité faible. Le taux de compression va modifier le volume mais non le poids. Le taux d’humidité seul modifie donc les performances énergétiques.   Nous utiliserons donc le tableau PCI0 suivant : Feuillus : Chêne : 4,93kWh/kg

Hêtre : 4,87kWh/kg

Charme : 4,95kWh/kg

Bouleau : 5,24kWh/kg

Aulne: 4,99kWh/kg

Orme: 5,13kWh/kg

Erable: 4,86kWh/kg

Frêne: 4,94kWh/kg

Peuplier : 4,80kWh/kg

Châtaigner: 5,23kWh/kg

Cerisier : 4,95kWh/kg

Soit donc une valeur moyennée de 5,00kWh/kg   Résineux : Sapin : 5,37kWh/kg Pin : 5,32kWh/kg Mélèze : 5,19kWh/kg Soit donc une valeur moyennée de 5,30kWh/kg  

Fichier excel disponible ici

Pour un taux d’humidité donné par le fabricant de 10%, nous avons : Feuillu = 4,44kWh/kg Résineux = 4,71kWh/kg Appliquons maintenant le calcul du PCI réel en fonction d’un taux d’humidité de 8% : Feuillu = 4,55kWh/kg Résineux = 4,82kWh/kg Pour un taux de 5% d’humidité, nous avons : Feuillu = 4,72kWh/kg Résineux = 5,00kWh/kg   Aussi, il est très important de choisir son granulé de bois avec grand soin et non de se focaliser pour savoir si c’est du feuillu ou du résineux ! Il vaut mieux acheter du feuillu à 5% d’humidité que du résineux à 10%. Aussi, je conseille de bien analyser le lieu de stockage du combustible, chez le détaillant/distributeur comme chez le particulier. Allez, par exemple, chez un détaillant qui stocke son combustible d’une année sur l’autre, en plein air ou simplement sous un abri non protégé latéralement, c’est s’exposer à acheter du granulé avec 12%, 15% d’humidité latente. Préférer donc aller chercher votre granulé chez le détaillant pour voir comment il est stocké. Pour ma part, là je parle pour ma paroisse, mon stock est placé dans un endroit ventilé, abrité de la lumière, fermé par tous les cotés, dans un local maçonné, sans remontées d’humidité par capillarité. 100% du stock est écoulé en fin de saison de chauffe et renouvelé au mois de juillet/août. Le teneur en humidité donnée sortie usine par le fabricant sur son granulé (résineux) est donc garantie : entre 5% et 5,5%.

Texte téléchargeable ici.

Nous sommes installateur/fournisseur du trio suivant:

HARMAN-COGRA-POUJOULAT Nous sommes également installateur de poêles TRYBASOLAR avec installation de conduits de fumisterie POUJOULAT.

TRYBASOLAR-POUJOULAT

Nous sommes également installateur de poêles ECO-FOREST.

ECO-FOREST

Avis technique sur les Poêles à Granulés PALAZZETTI

Le Service Après Vente est assuré par nos soins.

Nous sommes installateur de chaudières TRYBASOLAR. (Lien à venir) Nous sommes installateurs de chaudières FROLING. (Lien à venir)

Chauffage à granulés

Aujourd’hui, le propriétaire d’une maison est généralement sensible à l’écologie et il est volontiers un peu en avance sur son temps. Il est très exigeant sur le plan technique, il ne veut pas consacrer beaucoup de place à son chauffage mais tient à son confort. Et surtout, il dispose de très peu de temps. Les granulés de bois constituent donc une solution idéale pour lui.

Pour fabriquer ces petits granulés cylindriques de 5 à 10 millimètres de long, on sèche de la sciure et des copeaux de bois issus de l’industrie de transformation, on les presse à travers une matrice avant de les couper à la longueur souhaitée. Grâce aux propriétés naturelles de la lignine qui compose le bois, il n’est pas nécessaire d’utiliser des liants ou des additifs. Selon l’essence utilisée, la densité des granulés est 1,5 à 2 fois plus élevée que celle des bûches. 2 kilos de granulés permettent de remplacer 1 litre de mazout ; un mètre cube de granulés en vrac présente à peu près le même pouvoir calorifique que 350 litres de mazout et ne nécessite que deux fois plus de place pour son stockage. On économise ainsi sur les frais de transport et de stockage (silo).

C’est cependant un moyen de chauffage assez peu répandu en France, mais en Suisse, Autriche, Belgique, luxembourg, Allemagne, ça se développe très vite (plus de 20 % des nouveaux logements équipés en Autriche !!!)

Les granulés de bois, de par leurs caractéristiques, permettent d’obtenir une combustion beaucoup plus efficace et beaucoup moins polluante que celle de bûches de bois.

En effet, on peut alimenter les granulés de façon continue dans la chambre de combustion et créer des conditions de combustion très stables. Les émissions de CO, méthane, benzène et methoxyphenol sont réduites par des facteurs de 7 à 25 dans un poêle à granulés domestiques par rapport à un chauffage central au bois. De plus, les émissions de particules sont 12 fois moins élevées que pour un poêle à bois conventionnel. Les émission de HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques), produits toxiques résultant de combustion incomplète, sont réduits par des facteurs variant de 500 à 15 000.

volume_combustibles-5634472

Aujourd’hui nos en sommes à 0,70€/l, le granulé bois reste constant.
Consulter le site gouvernemental de surveillance des prix des carburants.
graphe-7308690

Prix moyens comparés du kWh en €

Quelques extraits de parutions et journaux donnant des comparatifs de coûts de chauffage entre les différents mode de chauffage.

comparatif_combustibles_1-4191460

2006

comparatifenergies-2007-06-7631736

comparatifenergies-2007-09-3870928

comparatif_combustibles_2-1197364

                                                                2005

comparatif_combustibles_3-3729610

                                                                                                                                            2005

 Energies Pouvoir calorifique en MJoules
Electricité 3,6 MJ/kWh

Mazout

36 MJ/l soit 10,0kWh/l

Gaz naturel

35 MJ/m³

Propane

25 MJ/l

Bois

12 MJ/kg

Granulés de bois

18 MJ/kg soit 5,0kWh/kg

10 bonnes raisons de se chauffer au granulé de bois:

Document édité par l’ITEBE et le club French Pellet

10_bonnes_raisons_de_se_chauffer_au_granule9_de_bois-1131631
Cliquez sur l’image pour télécharger le document .pdf (3 791ko)

je_me_chauffe_au_granule9_de_bois_gp-9353342
Document réalisé par l’ITEBE dans le cadre du programme européen Interreg IIb Alpine Space, Projet Alpenergywood. (1164ko)

http://www.itebe.org/portail/affiche.asp?arbo=1#=283
http://merome.net/dotclear/index.php?2006/04/13/215-les-granules-de-bois-au-poele
http://www.canren.gc.ca/prod_serv/index_f.asp?CaId=103&PgId=668
http://perso.orange.fr/herve.miconi/pellets.htm

Qui est “DIN Plus” ? :

Les granulés de bois sont de plus en plus répandus, nous en voyons maintenant partout, dans les magasins de bricolage, dans les supermarchés, dans les stations services, chez les négociants en bois ou matériaux écologiques et même, même, parfois, chez certains chauffagistes, installants de poêles ou des chaudières à granulés… si si, j’en connais… Le granulé de bois a une particularité toute particulière de devoir être de relativement bonne qualité si l’on veut tirer de son poêle ou de sa chaudière des performances honorables. C’est pour cela que des labels sont apparus: les labels DIN. Ces labels (DIN CERTCO), permettent de valider, d’officialiser, un certain niveau de qualité obtenu par les pellets (granulés) d’une marque.  Maintenant, les consommateurs sont avertis et beaucoup demandent, après s’être -au préalable, faut pas déconner quand même- renseigné du prix: “Mais vos granulés ont ils une certification DIN…?”. Et c’est là que les amalgammes sont faits: Avoir une certification DIN 51731 indique que les granulés ont un niveau de qualité minimum requis pour les chaudières. Avoir une certification DIN Plus indique que les granulés ont un niveau de qualité minimum pour les poêles à granulés (small furnaces). Les chaudières étant, par construction, bien plus tolérantes que les poêles à granulés, nous ne saurions trop vous conseiller, si vous avez un poêle à granulés, de ne vous tourner qu’exclusivement vers un combustible labellisé “DIN Plus”. Bien sur, un centre commercial, un magasin de bricolage, une station service, vous vendra n’inporte quoi, de toute façon, ils n’y connaissent rien. Un magasin de combustibles bio ou non, un négociant en bois et surtout les chauffagistes impliqués dans la filière de distribution du granulé (de qualité) vous informera toujours (normalement…) du niveau de qualité du combustible qu’il vous propose. DIN CERTO met en ligne l’ensemble des fabricants ayant le label de qualité DIN Plus. Repèrez les français, ils ne sont pas nombreux…

http://www.dincertco.de/en/competencies/products/solid_fuels_barbeque/wood_pellets_for_central_heating_boilers/certificate_holder_wood_pellets.html

Ces certifications, allemandes et autrichiennes (ONorm…), sont assez obscures. L’ITEBE a récemment lancé son “label”, pour qu’enfin les français s’y retrouvent. On avait déjà du mal avec DIN CERTCO et les labels DIN… , maintenant il faudra composer avec les notres… en plus. Sagissant du label Din Plus revendiqué par des fabricants non présents sur la liste affichée sur le lien plus haut, il ne peut y avoir 36 explications: 1- Ou le fabricant ne souhaite pas apparaitre sur la liste ; 2- Ou DIN CERTCO a oublié de faire apparaitre le fabricant ; 3- Ou le fabricant revendique un label que DIN CERTCO ne lui a pas attribué. Le cas 3 est probablement celui que l’on risque de rencontrer, et là, l’explication, sans parler de mauvaise foi caractérisée, serait que le fabricant s’applique les mêmes règles et mesures que DIN CERTCO et revendique, par équivalence de conformité, le label DIN Plus. C’est le cas si sur l’emballage, vous ne retrouvez pas le logo DIN Plus de DIN CERTCO.

Quelques producteurs Français:

Désignation Label

S.A.S. VERTDESHY

Chemin de la Combe DURAND

“Corentin”

BP46

01800 MEXIMIEUX

Tel: 04 74 46 34 30

Fax: 04 74 46 02 84

www.vertdeshy.fr

ALSACE PELLETS 9, rue de l´Etang Zone Industrielle 68126 BENNWIHR GARE

FRANCE

INO RESSOURCES sarl 10 rue de l`Eglise 80170 WIENCOURT L´EQUIPEE

FRANCE

SARL Ardennes-Energy Z.A. des Terres Marion 08140 BAZEILLES

FRANCE

COGRA 48 Zone de Gardès

48000 MENDE

SCA de Déshydratation de la Haute-Seine
21450 BAGNEUX LES JUIFS
SOFAG Usine le bourg

25520 Arc-sous-Cison

FONTAINE DES AUGES SAS Producteur de granulés / Pellet producer Mr James MILLOT, Directeur / Director 42 rue Fontaine des Auges

39350 GENDREY

Savoie Pan Z.I. n° 2 de Frontenex,

73460 Tournon

Konex (Champagne) : 25, rue Léon Bourgeois

51000 Châlon-en-Champagne

La Ligérienne de Granulés 21, allée François Truffaut

42100 SAINT-ETIENNE

Cliquez sur le logo pour avoir le certificat.
Plusieurs raisons peuvent motiver quelq’un à se procurer un appareil à combustion de granulés de bois: Le coût de l’opération, l’efficacité, le souci de l’environnement, la sécurité ou la beauté. Mais les raisons les plus communes pour l’achat d’un poêle à granulés est en fait la propreté et la praticité. Voici quelques conseils et de l’information pouvant vous aider à comprendre son fonctionnement afin de vous offrir un rendement propre et efficace.

Le combustible est emmagasiné dans un réservoir situé à l’arrière ou sur le dessus du poêle. Au fond de ce réservoir, une ouverture permet aux granulés d’entrer dans le système d’alimentation en combustible.

Le système d’alimentation en combustible déplace les granules du réservoir à la chambre à combustion. Le système le plus commun est une vis sans fin mue lentement par un moteur. Bien que ce système soit très fiable, il peut être bloqué de temps en temps. Dans ce cas, consultez votre manuel d’instructions ou contactez votre détaillant pour obtenir de l’aide. Les granulés courts font en sorte qu’il y a plus de bois dans la vis, en quantité constante, pour une régularité dans l’alimentation. Ceci est désirable lors d’une combustion à feu doux, en plus de réduire la fatigue et l’usure des composants du système d’alimentation. Si vous utilisez des granulés plus courts que d’habitude, vous devrez probablement augmenter l’admission d’air afin de compenser pour le combustible additionnel transporté par la vis. Les granulés longs ont tendance à se tenir côte à côte et provoquent un bouchon ou un “pont” à la sortie du réservoir, interrompant l’alimentation du système. Il est donc très important de maintenir le système libre de résidus car ils pourraient nuire au déplacement du combustible dans la vis. Il est recommandé de nettoyer ce système ou de le laisser fonctionner sans granulés après chaque tonne utilisée.

La chambre à combustion, connue aussi sous le nom de “boîte à feu”, comprend un pot de combustion et un échangeur de chaleur.

Pot de combustion

Le pot de combustion reçoit les granulés à brûler et y mélange de l’air ventilé pour produire une flamme propre et des plus chaudes. On retrouve plusieurs modèles de pots de combustion, chacun ayant sa façon d’y ajouter l’air. Cet endroit doit demeurer propre afin d’obtenir le meilleur mélange d’air et de combustible.

Proportion entre l’air et le combustible

Le pot de combustion est en fait le “carburateur” du poêle, mélangeant air et combustible. Comme pour votre automobile, l’ajustement de ces proportions est crucial pour atteindre le meilleur rendement. Lors du fonctionnement normal du poêle, la flamme devra sembler être de couleur jaune claire ou blanche. Il pourrait y avoir une accumulation de cendre blanche ou grise sur la vitre lors d’une combustion forte, ou une cendre foncée et d’allure gonflée lors d’une combustion moyenne. Si vous constatez une petite flamme de suie orange ou une substance brune et collante comme du caramel, ceux-ci sont les signes d’une combustion incorrecte et inefficace. Certains poêles vous permettent d’ajuster l’air ou l’admission des granulés tandis que d’autres nécessiteront un ajustement par le panneau de contrôle que seul un technicien qualifié saurait faire.

Cendres durcies ou clinkers

Vous pourriez constater la présence d’agglomérations de cendre durcies dans la chambre à combustion. Celles-ci se forment dans le pot de combustion lorsque la cendre commence à fondre. Beaucoup de nouveaux poêles à granules fonctionnent à une température de combustion élevée pouvant atteindre le degré où la cendre fond. Dans ce cas, les clinkers pourraient obstruer les entrées d’air et affecter le mélange d’air et de combustible. Une proportion incorrecte de ce mélange peut augmenter la formation de clinkers. La cause serait l’incapacité du poêle à brûler convenablement un surplus de combustible en plus de ne pouvoir dégager le surplus de cendre accumulé dans le pot de combustion. Vous pouvez facilement retirer ces cendres durcies en utilisant les outils fournis avec votre poêle. Ceci peut souvent être effectué pendant le fonctionnement du poêle. Soyez attentifs afin de ne pas retirer trop de granules en combustion sinon vous perdrez la flamme. Rappelez-vous aussi que la prudence est toujours de mise près des surfaces brûlantes.

L’échangeur de chaleur

Situé dans la chambre à combustion, sa fonction est de transformer la chaleur produite par la combustion des granules en un air chaud et propre qui sera distribué dans la maison. Il peut être constitué d’une chambre ou d’une série de tubes traversant la chambre à combustion. La chaleur et les gaz produits réchaufferont les parois extérieures de l’échangeur avant de sortir par la cheminée. Pendant ce temps, de l’air frais entre dans l’échangeur et absorbe la chaleur des parois pour finalement sortir dans la maison. Pour une efficacité à son meilleur, les parois extérieures de l’échangeur devraient être nettoyées régulièrement. La fréquence de nettoyage variera, selon le modèle de poêle, entre quotidienne et mensuelle. Consultez votre manuel d’instructions à ce propos.

Ventilation de l’échappement

Jusqu’ici votre appareil de combustion de granulés fonctionne tel que prévu. Tout ce qui reste sont les sous-produits de la combustion: les gaz d’échappement et les cendres. Les deux principales méthodes d’échappement sont la ventilation naturelle et mécanique. Ces méthodes retirent les gaz nocifs du poêle pour les libérer à l’extérieur. La ventilation naturelle utilise le principe des gaz et de l’air chauds qui s’élèvent de la chambre à combustion jusqu’à la sortie, à la façon un poêle traditionnel. La ventilation mécanique utilise une hélice qui pousse ou aspire les gaz hors de votre poêle, un peu à la manière d’une sécheuse à linge. Assurez-vous de toujours respecter les consignes d’installation du manufacturier. Une installation incorrecte de ce système causera des problèmes de fonctionnement et de rendement.

Entretien des conduits de ventilation

En plus de transporter les gaz, ces conduits véhiculent aussi des petites quantités de cendre très fine. Cette cendre peut s’accumuler et éventuellement bloquer la ventilation mal entretenue. Plusieurs poêles ont soit un récipient, soit une trappe qui capture les cendres du pot de combustion ou celles se dirigeant vers les conduits. Dans le cas où les conduits seraient bloqués, il pourrait y avoir un peu de fumée s’échappant dans la maison. La plupart des appareils de combustion de granules sont équipés d’un interrupteur de sécurité qui arrêtera son fonctionnement afin de minimiser ces émanations. Des inspections et nettoyages réguliers préviendront de telles situations. Lors de l’inspection des conduits, portez une attention particulière aux joints car une fuite réduira le rendement en plus de laisser des cendres et des gaz s’échapper dans la maison. Beaucoup de manufacturiers de poêles recommandent l’utilisation d’un scellant pour haute température à base de silicone comme moyen d’empêcher les fuites par les joints des conduits.

Aussi, il est suggéré d’utiliser un aspirateur conçu spécifiquement pour le nettoyage des poêle à bois. Un aspirateur domestique possède un filtre qui est incapable de retenir les cendres fines. Celles-ci seront plutôt projetées dans l’air de la maison. Enfin, il est toujours recommandé de déverser les cendres dans un bac inflammable muni d’un couvercle et de s’assurer que les cendres seronts jetées sécuritairement.

Solutions à un problème commun

Voici quelques mesures à prendre lorsque la combustion des granulés produit beaucoup de suie:

  • Vérifier l’ajustement de l’admission d’air (si l’appareil en est équipé).
  • Retirer du pot de combustion les surplus de cendre, cendres durcies ou de charbon.
  • Nettoyer les filtres à air ou les entrées d’air dans l’appareil.
  • Si possible, retirer le pot de combustion pour nettoyer les ouvertures de la grille.
  • Vérifier l’assemblage du pot de combustion et de la grille. Note: Plusieurs poêles ont un joint d’étanchéité entre ces pièces et qui nécessite une inspection.
  • Vérifier l’étanchéité de la porte et de la fenêtre.
  • Nettoyer la chambre à combustion et les trappes de capture des cendres.
  • Si possible, réajuster la proportion d’admission de l’air et du combustible pour obtenir un feu plus petit. Vous devrez peut-être faire appel à un technicien qualifié pour effectuer cet ajustement.

La première chose à faire lorsque vous rencontrez un problème avec votre appareil de combustion de granulés est de réviser les documents d’instructions fournis avec l’appareil (manuel et/ou cassette vidéo). Si le problème persiste, alors contactez votre installateur ou votre revendeur pour obtenir plus d’information.

Liste du contrôle d’entretien

Pour obtenir le meilleur rendement de votre poêle à granules vous devez procéder à son entretien régulièrement (Certains articles de cette liste pourraient ne pas s’appliquer à votre poêle).

  • Respectez les périodes de nettoyage et d’entretien décrites dans votre manuel d’instructions.
  • Remisez votre combustible dans un endroit propre et sec.
  • À l’occasion, nettoyez la poussière de bois accumulée dans le réservoir de granules.
  • Nettoyez et inspectez régulièrement le système de ventilation.
  • Nettoyez et lubrifiez les ventilateurs tel que suggéré.
  • Ne jamais utiliser votre aspirateur domestique pour nettoyer la chambre à combustion.
  • Inspectez et nettoyez les trappes à cendre tel qu’indiqué.
  • Gardez les filtres à air propres.
  • Nettoyez l’échangeur de chaleur selon les recommandations du manufacturier.
  • Inspectez et nettoyez le pot de combustion si nécessaire.
  • Inspectez l’étanchéité de la porte, de la vitre et de tous les joints.

RAMONAGE et entretien des conduits d’extraction des fumées.

Ces appareils n’ont pas de conduit d’évacuation des gaz brulés. Mais c’est de la magie. Ca chauffe en brulant des combustibles et les gaz brulés restent dans la pièce mais ne sont pas nocifs!

F.MYKIETA, le 23/07/2007

Related Post