SOLAIRE / GRANULE DE BOIS / Installation en Provence (13160) / PACA: [Rhone- Alpilles- Durance]

Installateur Eco Energies (solaire thermique et photovoltaïque, poêles et chaudières à granules de bois), en région PACA, à la pointe Nord des Bouches du Rhone (Sud Avignon)

 ALPILLES SOLAIRES

panoramique_les_baux-8731049 Nouveau fabricant de panneaux solaires thermiques plans: HELIOFRANCE
Voir la page “Le capteur sous vide”  Le Drain Back system est un principe éprouvé, méconnu par bien des installateurs, qui présente de sérieux avantages par rapport aux systèmes plus conventionnels. Il n’y a pas toujours du fluide dans le circuit primaire entre le capteur et la partie basse (ensemble pompe-échangeur-réservoir). Pendant les temps d’arrêt habituels (gel, température trop élevée, la nuit, …), la régulation arrête la pompe et le fluide est refoulé vers le réservoir tampon. Il faut que le réservoir tampon soit placé dans une zone à l’abri du gel et que la pose de la tuyauterie respecte un certain nombre de règles précises. Cependant, une fois l’installation réalisée, nous pouvons observer les avantages suivants: 1- Le fluide solaire ne se dénature pas en fonction des températures de stagnation lorsque le circuit primaire ne fonctionne pas: En effet, les fabricants de fluides primaires déconseillent de porter la température du liquide à plus de 150°C sous peine de voir le liquide se dénaturer à plus ou moins long terme. Et au delà de 170°C, le liquide est altéré définitivement et il faut impérativement le changer (risque de gel en période froide). Dans une installation classique, où l’ensemble du circuit primaire est sous pression, nous pouvons observer que le liquide se dénature bien plus vite que l’on pourrait le croire (par ce phénomène de hausse de température en période de stagnation notamment). Dans une installation avec Drain Back, le liquide conserve ses propriétés originelles car celui-ci est soit à température d’usage (chaude mais pas supérieure à 100°C), ou à température ambiante lors des arrêts. 2- Dans certains cas (poses respectants des contraintes précises), le liquide solaire peut être remplacé par … de l’eau alimentaire. Et oui, si l’on est assuré qu’à aucun moment, en cas d’arrêt de la pompe primaire, le liquide primaire ne stagne dans la partie haute de l’installation (soumise aux contraintes thermiques basses en cas d’arrêt, la nuit, en hiver), nous pouvons utiliser l’eau de ville alimentaire comme fluide caloporteur (attention cependant à l’indice de dureté, qui doit être controlé). Ainsi, la vidange et le remplissage peut être fait par l’usager, sans intervention de l’installateur, notamment lors des premiers mois, où il est recommandé d’effectuer au moins 1 ou 2 vidanges, pour supprimer du circuit les impuretés éventuelles non éliminées lors de la mise en service. 3- Le circuit étant à pression atmosphérique (identique à celle du dehors du circuit), la température du fluide caloporteur ne monte pas exagérément. Ainsi, il n’est pas nécessaire de contrôler précidément la température haute du circuit primaire, celle ci ne pouvant dépasser 100°C. Encore une fois, par l’usage du Drain Back System, nous préservons les matériels (pompes, électrovannes, …). De plus, il est inutile d’installer des purgeurs automatiques, des contrôleurs de pression … tous ces appareils en moins, ce sont des sources de pannes potentielles en moins également.

En conclusion:

Le Drain Back System, s’il représente un surcoût à l’achat, est largement amorti par un entretien simplifié de l’installation. Ainsi, une installation ne présentant aucune fuite dans son circuit primaire peut fonctionner sans intervention pendant … très longtemps. Seuls certains accessoires tels que les pompes, électrovannes, tubes, … doivent demander un entretien ou un remplacement à plus ou moins long terme, mais le temps sera certainement plus long entre 2 entretiens dans la mesure où les équipements ne seront jamais soumis à des pressions et des températures très hautes.

ALPILLES SOLAIRES recommande l’installation de ce système, dès qu’il est possible de le mettre en oeuvre.

db_arret-4005509

Inspiré des documents BUDERUS (C)

db_marche-1595879

Inspiré des documents BUDERUS (C)

reservoir_db_01-4178606
Réservoir Drain Back avec colonne de visualisation et vanne de vidange.

Dans de nombreux cas, l’usager peut souhaiter installer un système de chauffage de son eau sanitaire en complément d’un système existant, sans pour autant vouloir modifier son installation. Dans ce cas, nous proposons l’installation d’un échangeur à plaques brasées monté en circuit fermé entre l’arrivée d’eau froide et le départ eau chaude. De plus, les préparateurs d’eau chaude sanitaire électriques sont souvent le moyen d’acquerir à moindre coût un réservoir de stockage de l’énergie solaire pour les applications résidentielles de chauffage solaire de l’eau sanitaire. L’utilisation de ces échangeurs est recommandé lors des petites installation (particulier).

Ce type d’échangeur peut également être monté en série sur la canalisation principale existante de chauffage de l’eau sanitaire, du circuit de chauffage d’espaces ou du circuit de filtrage de l’eau de piscine.

ALPILLES SOLAIRES

utilise ses propres échangeurs à plaques brasées.

echangeur_a_plaques_brase9es_magnumgs_photo-3289625 echangeur_a_plaques_brase9es_magnumgs_sche9ma_01-4598870

echangeur_a_plaques_brase9es_magnumgs_sche9ma_02-6882942

La température du circuit primaire, pour une installation solaire, peut monter … très haut. Aussi, il est préconisé d’utiliser une tuyauterie cuivre ou Inox. Les contraintes d’installation étant nombreuses, nous préférons utiliser une tuyauterie de type flexible, inox et onduleux. Ce n’est, certes, pas le meilleur choix en terme de prix, mais c’est incontestablement la meilleur solution technique quand on souhaite raccorder le collecteur solaire au reste de l’installation. En effet, la plupart du temps, il faut passer par une tuile chatière, courrir le long des fermes ou de la charpente, passer comme on peut dans les isolants et les traversées de cloisons pour enfin arriver plus bas. Le tuyau cuivre, écroui (rigide) demande trop de connexions, de soudures… Le tuyau cuivre, recuit (souple) n’est pas adapté pour une cheminement complexe. Reste alors le tuyau flexible inox onduleur.

ALPILLES SOLAIRES utilise les flexibles de la marque OMERIN http://www.omerin.com.

Notice technique disponible au téléchargement ici (369ko)

Schémas d’installations suivant les principes précédemment expliqués 

sche9ma_ballon_simple_e9changeur-4176971

Cliquer sur le dessin pour charger les schémas en .pdf (118ko)

à lire avant de poursuivre: http://www.pasteur.fr/actu/presse/documentation/Legionellose.html
http://www.minefi.gouv.fr/DGCCRF/boccrf/03_16/a0160037.htm

P’tit Laboratoire improvisé avant mise en service… 

Petite plateforme d’essai avant d’aller mettre en service l’application. J’utilise la cuisine de mon épouse (quand elle n’est pas là…, sinon aie, aie, pas la tête, pas la tête !!) pour effectuer une simulation des comportements attendus. 1 casserole pour l’eau à 80°C constant (pratique avec les plaques électriques à induction…); 1 verre d’eau à 0°C (Fastoche avec les glaçons fondants du congélo…); 1 verre l’eau à 60°C; 1 verre d’eau à 30°C; Une sonde d’ambiance; Un controleur universel (voltmètre); Un contrôleur solaire SR618, 8 programmes, mode anti-gel, sécurités hautes ballon et capteur, Gestion de la décharge (piscine ou autre), … Une vanne 3 voies motorisée monostable (revenir au mode simple en cas de défaillance du moteur, gestion de la surcharge haute par le contrôleur).

p1010008r-5058689 Vue générale de la table d’essais.
p1010010r-2451055 Vue particulière du clavier du contrôleur SR618 et de la vanne 3 voies motorisée monostable ESBE.
p1010020r-2266552 Vue d’ensemble de la plateforme avec les ambiances.

Comment utiliser les 2 échangeurs d’un ballon solaire quand celui du haut n’est pas utilisé. 

esbe_solaire_2_echangeurs_r-3398760

F.MYKIETA, le 02/08/2008

Related Post