Comment choisir son granulé de bois et chez qui?

La valeur massique d’un STERE (m3) de bois en fonction de l’essence avec une hygrométrie d’environ 20 à 25% :
Feuillus :
Bouleau : 320kg/stère à 380kg/stère (moyenne 350kg/stère)
Hêtre – Frêne : 360kg/stère à 420kg/stère (moyenne : 390kg/stère)
Chêne : 380kg/stère à 450kg/stère (moyenne 415kg/stère)
Charme : 420kg/stère à 480kg/stère (moyenne 450kg/stère)
Ainsi, le feuillu, en général moyenné , donne 400kg/stère.
Résineux :
Sapin – Epicéa : 260kg/stère à 320kg/stère (moyenne : 290kg/stère)
Pin : 300kg/stère à 360kg/stère (moyenne : 330kg/stère)
Ainsi, le résineux, en général moyenné , donne 310kg/stère.
 
Le bois est une fibre anhydre (éponge) dont la teneur en eau sur brut est de l’ordre de 50 à 60%.
 
Le PCI, c’est l’énergie récupérée par la combustion.
Le PCS, c’est l’énergie contenue dans le bois (PCI+Energie perdue par évaporation).
Le pouvoir calorifique inférieur (PCI) c’est donc la quantité d’énergie récupérée moins celle consommée pour l’évaporation de l’eau contenue dans le bois à l’origine.
 
Le PCI se calcule donc en fonction d’un PCI0 en état anhydre (sans eau) suivant la formule :
PCI=(PCI0x(100-Hpb)/100)-(0,006xHpb)
Avec :
PCI0 : Pouvoir calorifique à l’état anhydre
Hpb : Hygrométrie mesurée du bois
 
Le granulé de bois se caractérise par un taux de compression élevé accompagné d’un taux d’humidité faible.
Le taux de compression va modifier le volume mais non le poids.
Le taux d’humidité seul modifie donc les performances énergétiques.
 
Nous utiliserons donc le tableau PCI0 suivant :
Feuillus :
Chêne : 4,93kWh/kg
Hêtre : 4,87kWh/kg
Charme : 4,95kWh/kg
Bouleau : 5,24kWh/kg
Aulne: 4,99kWh/kg
Orme: 5,13kWh/kg
Erable: 4,86kWh/kg
Frêne: 4,94kWh/kg
Peuplier : 4,80kWh/kg
Châtaigner: 5,23kWh/kg
Cerisier : 4,95kWh/kg
Soit donc une valeur moyennée de 5,00kWh/kg
 
Résineux :
Sapin : 5,37kWh/kg
Pin : 5,32kWh/kg
Mélèze : 5,19kWh/kg
Soit donc une valeur moyennée de 5,30kWh/kg 
 
Pour un taux d’humidité donné par le fabricant de 10%, nous avons :
Feuillu = 4,44kWh/kg
Résineux = 4,71kWh/kg


Appliquons maintenant le calcul du PCI réel en fonction d’un taux d’humidité de 8% :
Feuillu = 4,55kWh/kg
Résineux = 4,82kWh/kg


Pour un taux de 5% d’humidité, nous avons :
Feuillu = 4,72kWh/kg
Résineux = 5,00kWh/kg
 
Aussi, il est très important de choisir son granulé de bois avec grand soin et non de se focaliser pour savoir si c’est du feuillu ou du résineux !
Il vaut mieux acheter du feuillu à 5% d’humidité que du résineux à 10%.
Aussi, je conseille de bien analyser le lieu de stockage du combustible, chez le détaillant/distributeur comme chez le particulier.
Allez, par exemple, chez un détaillant qui stocke son combustible d’une année sur l’autre, en plein air ou simplement sous un abri non protégé latéralement, c’est s’exposer à acheter du granulé avec 12%, 15% d’humidité latente.
Préférer donc aller chercher votre granulé chez le détaillant pour voir comment il est stocké.


Pour ma part, là je parle pour ma paroisse, mon stock est placé dans un endroit ventilé, abrité de la lumière, fermé par tous les cotés, dans un local maçonné, sans remontées d’humidité par capillarité.
100% du stock est écoulé en fin de saison de chauffe et renouvelé au mois de juillet/août.
Le teneur en humidité donnée sortie usine par le fabricant sur son granulé (résineux) est donc garantie : entre 5% et 5,5%.

 

Chauffage à granulés

Aujourd'hui, le propriétaire d'une maison est généralement sensible à l'écologie et il est volontiers un peu en avance sur son temps. Il est très exigeant sur le plan technique, il ne veut pas consacrer beaucoup de place à son chauffage mais tient à son confort. Et surtout, il dispose de très peu de temps. Les granulés de bois constituent donc une solution idéale pour lui.

Pour fabriquer ces petits granulés cylindriques de 5 à 10 millimètres de long, on sèche de la sciure et des copeaux de bois issus de l'industrie de transformation, on les presse à travers une matrice avant de les couper à la longueur souhaitée. Grâce aux propriétés naturelles de la lignine qui compose le bois, il n'est pas nécessaire d'utiliser des liants ou des additifs. Selon l'essence utilisée, la densité des granulés est 1,5 à 2 fois plus élevée que celle des bûches. 2 kilos de granulés permettent de remplacer 1 litre de mazout ; un mètre cube de granulés en vrac présente à peu près le même pouvoir calorifique que 350 litres de mazout et ne nécessite que deux fois plus de place pour son stockage. On économise ainsi sur les frais de transport et de stockage (silo).


C'est cependant un moyen de chauffage assez peu répandu en France, mais en Suisse, Autriche, Belgique, luxembourg, Allemagne, ça se développe très vite (plus de 20 % des nouveaux logements équipés en Autriche !!!)

Les granulés de bois, de par leurs caractéristiques, permettent d'obtenir une combustion beaucoup plus efficace et beaucoup moins polluante que celle de bûches de bois.
En effet, on peut alimenter les granulés de façon continue dans la chambre de combustion et créer des conditions de combustion très stables.
Les émissions de CO, méthane, benzène et methoxyphenol sont réduites par des facteurs de 7 à 25 dans un poêle à granulés domestiques par rapport à un chauffage central au bois.
De plus, les émissions de particules sont 12 fois moins élevées que pour un poêle à bois conventionnel.
Les émission de HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques), produits toxiques résultant de combustion incomplète, sont réduits par des facteurs variant de 500 à 15 000.

 

 

 

Notre fournisseur de granulé

 

http://www.naturalenergie.com/

 

                                                                      

                                                                                      Pédracki Serge

 

 

 

Déchargement granulé
Livraison granulé